post

Vous faites une fièvre, toujours fatigué. prenez garde, il s’agit peut être d’une hépatite virale. Alors,  si oui, sans traitement , la cirrhose n’est plus loin et vous filez irrémédiablement vers le cancer du foie, inéluctablement vers votre dernière demeure (parce que la transplantation hépatique n’est pas encore possible en Côte d’Ivoire).

Print

crédit photo.wikipedia.org

que faites vous d’habitude?

vous vous transformez en médecin. vous êtes un peu fébrile, vous êtes fatigué. Rien à faire: c’est un paludisme.Vous ne manquez pas d’arguments pour . En plus, vos urines sont jaunes et moussent  comme la bière de chez tantie Adjoua. ah ah ça c’est forcement Djokouadjo. Un palu mâle, un palu noir. (moi j’aurai kifé pour un palu femme.lol). Alors vous allez en pharmacie, contre les règles de délivrance de médicaments, on vous délivre un antipaludéen (parce que les pharmaciens sont plus des commerçants sous les tropiques que des inventeurs). Vous vous sentez mieux pendant quelques semaines ou mois.

Et bis repetita…

Vous êtes encore alité: la même fatigue, un peu de fièvre. Vous vous dites que, vous aviez fait un palu mâle et noir, il n’y a pas si longtemps. Un mâle, c’est naturellement têtu, ça ne vous lâche pas les baskets. Alors en vrai black , vous retournez à vos canaris. Un léger mieux, mais vous sentez qu’il y a quelque chose qui ne va toujours pas. Mais quoi?

Vos yeux jaunissent(c’est un ictère). Votre voisin vous fait savoir que c’est une jaunisse et que lui même a eu ça dans l’enfance et que demain matin au réveil vous serez  tout jaune. Le lendemain matin  au réveil, vos yeux sont encore plus jaunes et votre peau encore bien noire.

un ictère. crédit photo.wikipedia.org

un ictère.crédit photo.wikipedia.org

Maintenant, chez le médecin…..

On découvre une  hépatite virale. Vous êtes déjà au stade de cirrhose. A ce stade, plus rien à faire: vous aurez le cancer du foie.

Le remède…

En médecine, le meilleur des remèdes  est la prévention. En Côte d’ivoire la prévalence de l’hépatite B est de 12% contre 3% pour le vih. Le mal est de plus en plus fréquent et se transmet pour l’hépatite B comme le SIDA. Le remède est de se faire dépister et vacciner, parce que le coût du traitement pour l’hépatite C est de près de 8 millions de francs CFA à Abidjan. Mais, si vous aviez déjà atteint le stade évolutif de la cirrhose, il ne vous restera qu’à attendre le cancer du foie.

Tout ça, c’est une histoire mais qui est une vérité et une réalité.

 

 

4 thoughts on “Hepatites virales: ces tueurs silencieux

  1. C’est un diagnostic inquiétant tout de meme cher Docteur Koné.Une simple fièvre et de la fatigue qui peuvent se transformer en hépatite virale.Que la prévention devienne un réflexe pour l’ivoirien qui est malade.Qu’il puisse enfin se soigner.

    • Oui qu’il puisse enfin se soigner. Dès que vous faîtes des pseudo paludisme à répétition dites vous c’est certainement une hépatite virale, alors faites vous dépister. Maintenant, le tout n’est pas le dépistage mais la prise en charge si vous êtes positif et c’est là que le ministère de la santé doit faire plus d’efforts pour les malades.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *