Blaise compaoré a quitté précipitamment Abidjan pour le royaume chérifien. Ceci dans les heures qui ont suivi le soulèvement des soldats de rang à Abidjan. celui que le peuple burkinabé a surnommé  »ebola » a t’-il fait peur au pouvoir d’Abidjan ? simple coïncidence, même si, pour que Blaise ai été  à l’aise sur les bords de la lagune ébrié, il aurait fallu lui bâtir un palais de Kossyam dans les encablures de celui  d’Abidjan. et voici que Blaise, depuis qu’il a quitté son trône qui lui collait mordicus aux fesses depuis 27 ans , semble devenu léger comme coton, se laissant emporté par l’harmattan révolutionnaire d’une capitale à une autre.

la présence de Comparé a quitté Abidjan.

Comparé a quitté Abidjan.

 

SAS: un monarque fugitif dans la cité royale.. gbès est mieux que dra.

la cabale de blaise compaoré!

la cabale de Blaise compaoré

Il est certainement parti de nuit, au moment où, même son ombre se confond à la nuit. Certainement parti avec la vitesse d’un étalon et la vigilance d’une chauve-souris malgache. le fugitif n’a pour seules armes que ses pieds et son intuition. si vous l’aviez vu il serait certainement dans un tissage de Chantal( sa femme), un look de  coupeur-décaleur  fuyard- décaleur. on a pas besoin d’être du FBI pour savoir qu’il avait peut être un passeport ivoirien  avec la mention  » Blaise Compaoré   comparé ». toujours comparé mais jamais égalé.  pas de comparaison donc avec  Hissen Habré, parce que tous les fugitifs ne finissent pas en prison, surtout quand on vient du pays des hommes intègres.

Ouattara a certainement accompagné son hôte à la frontière, avant d’écraser une chaude larme – »  Blaise……..blaise » .

-« frangin dit pas mon nom, on pourrait me reconnaitre, ai le compas dans l’œil quand même ».

_ok, mon beau-frère  « le compas »,  vas je ne te hais point. vas ne te retournes pas. vas! avant qu’ils ne lâchent les chiens de la justice Burkinabè à tes trousses ».

-« merci frère, j’ai aimé ta générosité, le gîte, les plats d’attieké et le poisson thon, surtout ma première nuit à Abidjan , où je suis venu avec une faim contractée depuis Ouaga. Tu t’imagines la saveur que j’ai pris à déguster un plat de Garba, moi qui suis habitué au frappé de caramel accompagné du bon vin gaulois! Merci beau-frère. un conseil d’un ex-président à un futur ex-président: il faut toujours savoir partir. Vaut mieux partir tôt et calmement , que tard et précipitamment. cela dit, laisse moi partir ». Que c’était certainement émouvant.

le paradoxe chérifien: ébola, c’est ébola! gbès est mieux que dra…( un clin d’oeil à mes amis mondoblogueurs Willfokam et judith)

ébola , c'est ébola

ébola , c’est ébola

le Maroc a refusé catégoriquement d’organiser la CAN 2015 pour raison d’ébola et voila qu’il décide d’accueillir « l’ ébola du peuple burkinabè ». Ainsi dit, les stades de rabat et autres  seront transformés  en centres de décontamination, certainement. Au moins ils serviront à quelque chose. gbès est mieux que dra..

3 thoughts on “BLAISE COMPAORE: le Maroc refuse la CAN 2015 pour accueillir  »ébola » gbès est mieux que dra..

  1. Hahaha, Aboudramane. Tu en as vraiment après le Maroc hein. Tu sais entre chefs d’État il y a des choses qui nous surprendront toujours. Je me souviens que quand le président centrafricain a été chassé du pouvoir par les rebelles de la S’éleva, il s’est précipité au Cameroun où on l’a logé au Hilton Hôtel de Yaoundé…
    Et puis, entre « Ébola » (le nom qu’on donne désormais à presque tous les chefs d’État africains), ils se soutiennent.
    Parions que quand la justice burkinabé aura besoin de Compaoré pour le juger, ses hôtes le livreront.
    Bonne journée à Abidjan.

    • non Will, je suis dans la logique du ROI: je traque ébola. ebola, c’est pas ebola? juste te retracé aussi le trajet de mon « beau-frère » , le mari à ma sœur chantou quoi. s’agissant de la CAN, je te réserve particulièrement un billet, à toi et Judith sur cette histoire de CAN 2015non Will, je suis dans la logique du ROI: je traque ébola. ebola, c’est pas ebola? . c’est digne d’un SAS, après le film sur Boutef le flic , dont je vous ai parlé la semaine passée. la politique sous les tropiques, ça inspire toujours! lol!!! merci d’être passé. je salue Yaoundé. chez vous on dit ébola ou super ebola,? ou hyper ébola.? j’ai pas dit le nom de quelqu’un oh. gbès est mieux que dra…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *