post

Cette  belle histoire est directement sortie de l’imaginaire des ivoiriens, peuple qui aime la belle vie. Tous, passe au crible de la dérision chez nous( le président Ouattara, Gbagbo,  la grippe aviaire, ebola) et bien sûr Blaise Compaoré.

Il était une fois, où Compaoré mourut. depuis qu’il avait quitté le pouvoir il avait perdu l’appétit, malgré que ses poches étaient pleines d’euros blanchis. loin de sa flopée de laudateurs, de ses scribes  et des tambours de Kossyam Blaise n’était plus compaoré. Alors, un beau matin, il pensa a se  donner  la mort. La mort, l’outre-tombe était la seule alternative qui s’offrait encore à lui pour redevenir politiquement vierge, lui qui hier avait voulu violer la constitution. Les idées venaient frapper à la porte de sa réflexion légendaire:  si lui Blaise on le dit Dictateur, lui au 27 petites années de règne, s’il arrivait dans les cieux , il était certain d’être le démocrate par excellence vis à vis de ce Dieu éternel éternellement au pouvoir depuis toujours. Il était certain que les habitants des cieux appelaient de tous leurs vœux au changement. Lui Blaise, qui n’avait pas compris comment le peuple burkinabè avait pu le chasser tel un malpropre, aujourd’hui, il le comprenait.  »Quand même, 27 ans c’est un peu trop! mais une éternité! Mettons nous à la place des anges et des morts vis à vis de ce Dieu qui refuse mordicus l’alternance démocratique » , se disait -il.

Blaise prit une corde. Il se dépêcha de se pendre, parce que connaissant Bongo père et Boutef le flic qui l’avaient devancé dans l’outre-tombe, ces derniers pensaient déjà au trône divin . Alors , il se pendit.

les anges vinrent annoncer au seigneur que Blaise, l’ex chef d’état du Burkina Faso était dans son royaume. Dieu demanda à recevoir tous ses « collègues souverains immortels »  qui avaient rejoins l’exil céleste. Une liste exhaustive fut dressée. Entre temps, Dieu avait décidé que le multipartisme devrait désormais être de mise dans les cieux. Ce soir, quand il recevra ses hôtes,  ils leur proposera un gouvernement de large ouverture.

 

Mandela, Alpha condé ..……

le trône tant convoité.

le trône tant convoité.

lorsqu’il arrivèrent chez le  seigneur, il prenait sa douche. Alors, il demanda aux anges de faire assoir ses hôtes dans son salon personnel. Ce que les hôtes refusèrent par respect pour le chef des lieux. Il fallut que dieu finisse de prendre sa douche et qu’il vint les supplier de le suivre dans son salon. Il leur demanda de s’assoir, tous les deux refusèrent de s’assoir dans  le gros fauteuil, qui était en plein centre du salon pour se partager le petit siège  à l’angle de la pièce. Après les avoir salué avec toute la déférence pour des  ex-présidents, Dieu leur annonça qu’il avait décidé de les faire participer  à la gestion de la citée céleste via un gouvernement de large ouverture. Mandela et Condé  acceptèrent en remerciant Dieu pour son sens élevé de la gestion publique et céleste. Ils se levèrent du petit siège et rentrèrent dans leurs tombes.

 

Bongo et compaoré……à votre tour!

le président Bongo

le président Bongo

lorsqu’ils frappèrent à la porte céleste, le seigneur se lavait encore. Il avait la mousse partout sur le corps. Les anges vinrent lui dire que comporé et bongo patientaient. Dieu demanda à ce qu’ils soient mis dans le salon des visiteurs.  »pourquoi Seigneur, aux uns votre salon personnel et aux autres le salon des visiteurs?  »  dirent les anges    » Ne  savez vous pas que mon trône s’y trouve?  s’il n’est plus là!  si blaise et compaoré s’y asseyent, je vous jure que plus jamais je l’aurai » dit le seigneur. Et automatiquement, la mousse sur la tête,  le seigneur sortit  en trombe vers  son salon personnel. Il trouva compaoré et Bongo entrain de lutter sur le plus gros des fauteuils de son salon personnel. Alors,  il retourna terminer son bain avant de revenir s’assoir sur le plus petit des fauteuils de son salon, pendant ce temps ses hôtes se battaient encore sur le plus gros des fauteuils .  Et dieu de dire aux anges   »par humilité, moi dieu est fait mon trône en plus petit et le fauteuil de mes visiteurs en plus grand ». Malgré leur insolence pour le maître des lieux qu’il est , Dieu proposa à Bongo, et compaoré, sa décision de cogérer les cieux avec eux en tant que vice-présidents chacun.

-« foutaise s’exclama les deux hôtes. le pouvoirs ça ne se partage pas. Divisons les cieux c’est mieux!

Dieu leur dis alors , qu’il avait déjà  son trône encré au paradis et qu’il leur laissait l’enfer!

-enfer oh, paradis oh en tout cas: président c’est président dit Compaoré

-bien dit frère, moi j’étais président du Gabon, mais j’étais plus riche que Bush père et fils réunis,  alors qu’on m’a toujours dit, que j’ai fait du Gabon un enfer pour les gabonais.

Alors bonne chance en enfer. gbès est mieux que dra….

 

2 thoughts on “Histoire drôle: Compaoré, Dieu et le trône céleste! gbès est mieux que dra…

    • Oui pour comprendre qu’ils cherchent à cacher leurs crimes et détournements de fonds.Ils vivent et gouvernent non pas pour le peuple mais pour leur clan de prestidigitateurs, de cannibales, et leur cour de laudateurs.gbès est mieux que dra…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *