post

C’est peu que de le dire: personne ne croyait au sacre des pachydermes ivoiriens. Encore moins les ivoiriens eux-même. Il aura fallu attendre 23 ans après Sénégal 92. La disette des éléphants ne serait pas tant liée à leurs insuffisances tactico-techniques mais en tout et pour tout à la malédiction qu’aurait proféré les sorciers d’Akradio. Gbès est mieux que dra.

la une d'un journal ivoirien.crédit photo Abidjan sport.com

la une d’un journal ivoirien.crédit photo Abidjan sport.com

A Abidjan on y croit dur  à cette histoire mystico-footballistique comme Hayatou croirait être ad vitam aetarnam le roi de la Confédération Africaine de Football . Alors certains supporteurs, intellectuels, journalistes, ex-dirigeants de la fédération et même des techniciens du foot ivoirien, en dépit de toute leur « footabalogie et leur footbalistique »  ont chaussé les mêmes propos   » il faille demander pardon aux sorciers d’Akradio ». A l’aube de chaque CAN, l’ épiphénomène devenait presqu’une affaire d’Etat tant il restait seulement qu’il soit à l’ordre du jour d’un conseil de gouvernement (d’ailleurs s’il ne l’a été). Gbès est mieux que dra.  Le vrai problème est que dans les milieux sportifs ivoiriens il se disait aussi  que les sorciers d’Akradio concernés par l’affaire étaient déjà tous mort . A moins  d’aller (rien que pour l’amour du maillot) faire un tour (sans retour) dans le royaume  des morts et demander pardon aux frustrés d’Akradio, il fallait subir l’acharnement des esprits.  CAN 2008, 2010, 2012 ,2013 échec  et mat. Comprenez donc , que pour les ivoiriens leur équipe était d’ors et déjà hors-jeu avant même le coup d’envoi de la CAN 2015.

Akradio: Le péché originel de nos pères? Gbès est mieux que dra.

Au pays, on dit que la victoire de 92 serait du fait des féticheurs d’Akrodio. Le ministre des sports d’alors (Réné Diby)  aurait passé un pacte avec ces féticheurs. Par conséquent, les 11 joueurs qui ont foulé la pelouse du stade de l’amitié de Dakar au cours de cette finale n’étaient pas les vrais. Vous n’y comprenez rien !ok. Je vous expliques donc. En fait, on croyait voir la bande à Gadji céli, Alain Gouamené et autres, courir après le ballon. Mais en vérité, il s’agissait des 11 féticheurs d’Akrodio (Souroukou le tonnerre, Babadji l’éclair…). Imaginons donc (avec notre fertile esprit de mondoblogeur), que les Ghanéens se soient pliés au même jeu. Seigneur, ce serait donc 22 sorciers qui auraient livré bataille à coup de sortilèges. Au final, nos sorciers d’Akradio l’emportèrent aux tirs aux buts.

Après la victoire, on aurait promis le double de la prime des joueurs aux féticheurs d’Akrodio. Normal, c’est les joueurs qui ont joué mais c’est les sorciers qui ont gagné. Et comme toujours, certains ont trouvé le malin plaisir de rouler nos féticheurs-joueurs dans la farine. Depuis lors, nos féticheurs (pas du tout patriotes) auraient décidé que leurs compatriotes ne gagneraient dorénavant plus rien. Depuis lors, c’est la disette au pays des éléphants. Histoire rocambolesque! Vous me direz. Plutôt, c’est faire l’apologie de la médiocrité. C’est enlever du crédit à l’énorme travail abattu par Yéo Martial et son staff. C’est dévaloriser l’esprit de rigueur et promouvoir le gout du fétichisme aveugle. Dites-moi, franchement, combien de CAN a remporté le Bénin. Excusez-moi mes frères béninois mais si le vaudou pouvait faire marquer des buts, depuis, Yayi Boni aurait soulevé la coupe du monde. Gbès est mieux que dra.

Le sorcier blanc: Quand un renard (Hervé) dresse des éléphants! de  Gbès est mieux que dra.

la Côte d'ivoire remporte la CAN 2015. crédits photo Khaled Desouki/AFP

la Côte d’ivoire remporte la CAN 2015. crédits photo Khaled Desouki/AFP

Avec la génération dorée des Didier Drogba , Yaya Touré, kolo Touré, Gervinho, Salomon Kalou, etc  … On en finissait pas de se demander si ce qu’il manquait tant aux ivoiriens était  non pas un  préparateur psychologique ou physique  mais bel et bien un préparateur spirituel qui comme dans les tournois de village est  censé  »travailler » les tibias des joueurs, après les  avoir fait danser toute la nuit  autour d’un ballon de foot.  Nul ne sait si la FIF (fédération Ivoirienne de football) est allée demander pardon aux petits-fils des féticheurs d’Akradio ou encore s’il y avait dans la délégation ivoirienne un préparateur mystique  pris en charge aux frais du contribuable ivoirien . Dans tous les cas après seulement 6 mois à la tête de l’encadrement technique des ivoiriens ,le sorcier blanc d’Hervé  Renard a bien vaincu les sorciers d’Akradio. Comme quoi c’était pas sorcier tout ça, il nous aura toujours manqué une ruse de renard, une force et une solidarité élephantesque. En avant donc pour la CAN 2017 avec certainement encore l’indéboulonnable capitaine et N° 10 de la CAF, j’ai nommé Paul Biya . Que dis-je Issaninho Hayatouninho. Alllez Vive la CAN, vive la CAF, vive le Cameroun  pour que vive le fair-play. Gbès est mieux que dra.

4 thoughts on “CAN 2015: les éléphants ont-ils vaincu les fétiches d’Akradio?

  1. Très sincèrement, je n’ai jamais cru en cette histoire d’Akradjo ou je ne sais quoi même si les éléphants étaient des « cas » parmi les « cas » Gbê est mieux que drap…Akradjo quittezzzz

  2. Tout à fait d’accord. Le vrai problème de la Côte d’ivoire a toujours été le mental. Et pour cette CAN sans avoir eu à survoler la compétition les éléphants ont fait preuve de solidarité. Gbès est mieux que dra. Merci frero le binguiste.lol.

  3. Pingback: Les pépites de Mondoblog : rétrospective de l'année 2015 - Mondoblog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *