Doit-on tuer un tueur ? Pour dire simple, ceux qui on tué Kadhafi valent-ils mieux que l’ex guide de la Jamahiriya libyenne? Ceux qui ont assassiné Ben Laden auraient-ils aimé lui donner la chance d’être légalement condamné à sa mort plus que légitime? Au moins aurions nous dit : la loi c’est la loi même si c’est celle du talion.

Comme le dit Soum Bill, un artiste-chanteur de chez nous: œil pour œil dent pour dent on finira tous par être des édentés.

Les faits sont têtus : sommes nous dans un Etat de droit ? gbès est mieux que dra

Tout Abidjan en parle : Zama est mort. La semaine passée la rumeur circula que Zama l’un des criminels les plus redoutables d’Attécoubé (commune populaire d’Abidjan) aurait été appréhendé. Les sms sont échangés et même les réseaux sociaux sont mis en branle. Nous nous rendions tous sur les lieux. Attécoubé était en fête. Enfin, disons-nous tous : Zama, la fin d’un mythe. gbès est mieux que dra.

le chef de gang Zama.credit photo.allo.police

le chef de gang Zama.credit photo.allo.police

Bienvenu au bal des cannibales…âmes sensibles s’abstenir. gbès est mieux que dra

Zama capturé et décapité.credit photo.les gbès d'abidjan.mondoblog

Zama capturé et décapité.credit photo.les gbès d’abidjan.mondoblog

Le Zama que nous voyons ce jour-là a tout l’air d’un docile chat de compagnie. L’homme est menotté. visiblement arrêté par les forces de l’ordre(à voir les menottes), Zama a été livré sur un plateau d’or à son pire ennemi qu’est le gang d’Abrass (un quartier d’Abidjan). Sur le bord du trottoir,devant toute une foule massée, Zama sera sans anesthésie aucune opéré à la machette par des chirurgiens expérimentés en ‘’tuélogie’’ (permettez-moi ce néologisme tout particulier). Ces bourreaux à visages découverts, prendront d’abord le soin de lui couper les tendons, les bras, le sexe, lui enlever le cœur avant de lui couper la tête. Les tueurs de Zama comme ceux de Ben Laden (de peur que les restes du chef de gang ne soient vénérés par ses disciples) vont bruler le tronc du jeune homme. Ne pleurez pas mesdames, c’est bien d’un criminel dont je parle.
Un jour, j’ai connu Zama. Et quel jour ! gbès est mieux que dra

Dans un billet précédent j’avais relaté ici ma rencontre avec l’un des chefs « des microbes » (comme on appelle ici ces gangs à la machette).Et si Zama était un microbe, sa virulence n’était pas loin de celle du virus ébola. Voici ce que je disais de l’homme déjà:

 Un gang des plus réputés de tout Abidjan. Un cœur de chien. Un chien de guerre à la casquette de chef de gang, à la gueule de chien. Un homme, pas plus de 23 harmattans, un nom: 199 surnoms encenseurs : Zam Zam la terreur. Zam T le vent.

Et oui je me rappelle encore de cette nuit de garde dans une clinique de la commune d’Attécoubé où Zama et ses hommes m’ont fait voir des vertes et des pas mûres (cliquez ici pour revivre l’histoire). Et pourtant, jamais je ne cautionnerai comment l’homme a été exécuté en public. L’exemple du mauvais exemple a été donné à cette jeunesse ivoirienne déjà tellement violente. Franchement que justice soit rendu à Zama. Emile Bela mon compatriote mondoblogeur, faudra pas oublier lorsque tu iras te plaindre au bon Dieu de lui transmettre ma plainte.

2 thoughts on “Côte d’Ivoire : le cas Zama, justice même pour ce criminel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *