Côte d’Ivoire : de la francophonie à la «sexophonie», gbès est mieux que dra

Les jeux de la francophonie sont là. Mais depuis belle lurette, bien avant Jupiter, les ivoiriens jouent avec les mots de la langue de molière. Surtout quand il s’agit de drague. Alors, pour vous souhaiter la bienvenue , je vous parlerai de la « sexophonie »,  comme un académicien vous aurait parlé de la francophonie. Chez nous, un vocabulaire étymologiquement sexuel, mais sociologiquement pudique a vu le jour. Ainsi, à la vue d’une belle fille (Ange on l’appellera),  quand la grammaire embrasse l’orthographe dans la bouche d’un Ivoirien lambda, c’est la francophonie qui se met au service de la sexophonie. gbès est mieux que dra…

Continue reading

Côte d’Ivoire : l’oral du Bac, c’est le soleil des enseignants

Au pays de Didier Drogba, l’oral du baccalauréat se résume bien souvent en une métaphore footballistique: Chelsea ou Liverpool? Et pourtant Moussa était All black.

La nuit était encore éveillée et le soleil semblait s’être oublié à dormir jusqu’à cette heure-ci. Moussa, lui dormait encore. Lorsque l’aube avait frappé à sa porte, heureusement que sa mère avait veillé au grain. Elle savait que Moussa s’abandonnait très facilement au sommeil comme un Peul entre les mains d’une gamine, capable qu’il est de lui promettre du lait de moustique en plus de celui de ses vaches. Ah les Peuls et leur histoire de lait! Continue reading

Johnny la fleur est mort : j’accuse haut et fort! (gbès est mieux que dra..)

 

une simple injection a emporté une vie!

une simple injection a emporté une vie!

Johnny est mort le 25 octobre 2014 des suites d’une injection qui lui a été fatalement administrée par un « agent de santé » . Dorénavant faut-il demander la carte professionnelle des agents de santé avant tout acte médical ? Hélas, Johnny la fleur (the flower, the garden) a d’abord vécu le martyr. Paralysé avant de voir ses membres s’atrophier et son cerveau sombrer dans le coma, Gnaouli ne tenait qu’à un fil. Nos autorités politiques auront tenté vaille que vaille de le réanimer, voir de le ressusciter. Mais la messe était dite. C’était une messe de requiem d’ailleurs.   Continue reading