post

COTE D’IVOIRE-CANDIDATURE UNIQUE: Les 5raison d’un OUI qui ne pouvait pas être un NON(suite..)

image Sia Kambou/ AFP

image Sia Kambou/ AFP

3ème leçon : si vous respectez quelqu’un vous le désarmez !
Au-delà de tous les glouglous et autres jérémiades, de tous les petits calculs politiciens, le OUI de Bédie est le prix du respect que lui voue Allassane Ouattara .Dans un contexte politique où l’art de la duplicité et du double langage avait été institué par Gbagbo (se targuant d’être un boulanger en froid avec tout le monde), ADO a montré qu’on peut être politique et respecter ses engagements. En humanisant un peu plus l’arène politique, l’homme a reçu un coup de maître. Dans la vie comme en politique, il ya des valeurs cardinales qui sont de l’universelles. En effectuant le pas qui tue l’orgueil et confectionner pour son grand frère (l’ex président HKB et ex farouche adversaire) un siège a la Bokassa 1er, en l’élevant au rang de ‘’Madiba’’, ADO avait mis Bedié à ses pieds depuis son discours d’investiture. Read More

post

Cote d’IVOIRE: Les 5 raison d’un OUI qui ne pouvait pas être un NON(suite…)

image Sia Kambou/ AFP

image Sia Kambou/ AFP

5ème leçon. L’appel de Daoukro tel La nuit du destin
Pour les musulmans, cette nuit est celle de la destinée où Dieu écrit le destin de chaque homme pour l’année en cours. Eh oui, Bedié après la toge du réconciliateur, du sage, a cru bon de partager la toge divine avec Allah (trop gourmand Bedié !). En effet, la tribune de Daoukro a scellé le destin politique de la cote d’ivoire jusqu’aux élections de 2025. Pour qui sait lire entre les lignes BEDIE a fait de Duncan le dauphin et le cheval de Ouattara pour 2020. Read More

COTE D’IVOIRE-CANDIDATURE UNIQUE: Les 5 raisons d’un OUI qui ne pouvait pas être un NON (suite 3..)

4ème leçon : BEDIE EST MIEUX QUE BANNY !
Banny et sa commission dialogue-vérité-réconciliation (CDVR) ont échoué.il faut le dire net, le travail s’annonçait ardu et le président de la CDVR s’est arraché le peu de cheveux qui lui restait. Pendant ce temps, N’zueba (Bedie) lui a volé la vedette en revêtant la toge du réconciliateur. L’appel de Daoukro a voté ADO est le symbole le plus fort en terme de réconciliation pour les ivoiriens. Read More

CANDIDATURE UNIQUE: les 5 raisons d’un OUI qui ne pouvait pas être un NON (suite 1)

le respect de Ouattara pour Bedié

« y a rien en face » pour les élections de 2025

2ème leçon : les élections de 2015, c’est fini. Halte à l’imposture!
L’appel de Daoukro sonne le glas pour tous les mouvements de soutien à la candidature unique. MONASCO ; GROCU ADO etc. …tous ces fous du roi, qui souhaitent bénéficier de maroquins ministériels ou de titres aux superlatifs ronflants ont cru bon de faire de la candidature unique pain béni. C’est maintenant un acquis. Franchement avec le coup de pouce de Bedié, Ouattara n’a plus besoin de clubs de soutien pour 2015 parce qu’il n’y a rien en face (c’est maïs comme le dirait Gbagbo et blé Goudé). Pas de campagne donc en 2015 s’il vous plait, cet argent pourrait servir au rêve d’émergence que nourrit le Président pour la cote d’ivoire.
3ème leçon : si vous respectez quelqu’un vous le désarmez ! (à suivre…)

 

COTE D’IVOIRE-CANDIDATURE UNIQUE: Les 5 raisons d’un OUI qui ne pouvait pas être un NON

image Sia Kambou/ AFP

Cote d’ivoire: une démocratico-monarchie »: un roi et un président.   (image Sia Kambou/ AFP)

1ere leçon) la candidature unique: Un secret de polichinelle
J’avais prévu depuis 2011 ce qui est arrivé. Nzueba (Henri Konan Bédié), depuis ses plantations natales de Daoukro, une coupe de vin de palme en main, le cigare à la bouche réunirait la presse internationale pour leur annoncer le candidat du PDCI- RDR (que dis je PDCI-RDA) : Alassane watra( ADO) comme il aime a le prononcer. Plus qu’en 2010, Bedié contre vents et marées a décidé d’inféoder le PDCI au RDR, en tout cas pour les joutes électorales de 2015. Et comme je l’ai toujours dit, Bedié est plus calculateur qu’homme de consensus, plus poltron qu’homme de paix. La peur n’entraine t’elle pas bien souvent la résignation? Il est fort à parier que Bedié dans la posture d’un Ouattara vainqueur face à un Gbagbo vaincu telle qu’aux élections de 2010, Gbagbo squatterait encore le palais de la lagune Ebrié. Malgré cela, il est incontestable que Bedié pour son ton politique apaisé, ravisse la palme de la paix à ses contemporains politiques ivoiriens.
2ème leçon : les élections de 2015, c’est fini. Halte à l’imposture ! (à suivre…)